En échange, il força l'emprunt auprès de la Banque Centrale d'Angleterre avec un taux d'intérêt, qui mit immédiatement les colonies à la dette.

 

Benjamin Franklin écrivit plus tard : "Le refus du Roi George III d'Angleterre d'autoriser les colonies à mettre en place un système monétaire honnête qui libéra tout homme de l'emprise des manipulateurs financiers fut probablement la cause majeure de la révolution"

 

En 1783 l'Amérique gagne son indépendance contre l'Angleterre. Cependant, leur combat contre le concept de Banque Centrale et les hommes corrompus et cupides qui lui sont associés, ne faisait que commencer.

 

La bataille avait d’ailleurs commencé avant même la déclaration d’indépendance, en 1776, lorsque les banquiers de la City de Londres réussirent à  faire voter par le gouvernement anglais une loi qui interdisait aux treize colonies d’Amérique de créer une monnaie locale, le Colonial Script, et de n’utiliser, pour leurs échanges, que la monnaie or et argent des banquiers. Comme cette monnaie était obtenue moyennant un intérêt, elle devenait automatiquement une dette des colonies.